Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 11:39

ete-2012 2259

LA photo pipo... David dans un rôle de composition de joueur de foot italien. En dépit des apparences, c'est en réalité le passage le plus facile de la voie : 15m de 6a (après un départ corsé en 6c) avec un festival de bacs dans des "choux fleurs de l'espace". photo Pierre BOISSIER

 

Bon, ben, voilà, après des mois d'attente, je suis enfin allé me faire guider par les ouvreurs Davos le Pschitt et Pierrot dans "leur" Ayahuasca, à la paroi du Duc, au Verdon of course. Conditions de rêve donc: météo très correcte, personne dans les voies, les gentils artisans découvreurs de l'itinéraire pour conseiller, flasher  dans les moments de doute et prendre de belles photos souvenirs. Bref, une excellente journée !

 

Alors que penser de ce nouvel itinéraire à quelques encablures de l'ultra classique majeure "Alix" et à guère plus de toute une palanquée de mythes de tout style et tout niveau...

 

La comparaison avec Alix est judicieuse me semble-t-il même si le style d'escalade est différent et d'ailleurs bien plus exigeant: un petit ton en dessous en termes d'esthétisme et un bon petit ton en dessus en termes de difficulté. En effet, si les longueurs et le rocher sont tout aussi superbes, la ligne reste à mon sens moins exceptionnelle du fait des deux vires qui coupent un peu quelques instants l'ambiance et la relative proximité du dièdre samson qui immerge moins le grimpeur dans l'océan du Duc). La difficulté moyenne est supérieure, les crux bien plus relevés (deux 7C et un 7b+ pas si commode) et l'équipement bien pensé conserve tout de même quelques passages obligatoires marquants pour celui qui serait un peu "limite" (prendre un crochet n'est pas complètement absurde !).

Bref, voilà encore une très belle voie offerte par le Verdon avec des passages réellement majeurs (L2, L3, L4, L6, dièdre final de L8 ! Une réalisation remarquable pour les ouvreurs et un très beau projet so challenging pour celles et ceux qui "jouent" (façon de parler!) dans le 7c... 

"Tout pour devenir une future classique un peu dure du coin"  ainsi se sont exprimés de très bons grimpeurs locaux ... 

 

 

topo ayahuasca


ete-2012 2257bis

Même endroit, même grimpeur. Sans les "grimaces 8c+".photo Pierre BOISSIER


ete-2012 2262

Détendu le garçon... Fallait l'être pour se balancer perfo au cul dans le Duc... photo Pierre BOISSIER


ete-2012 2345bis

L6, 7c de conti athlétique sur les colos et des trous. Une longueur vraiment splendide... moins rude que le premier 7c de L3 mais plus piègeuse pour celles ou ceux qui auront oublié lecture, feeling et conti à la maison...photo Pierre BOISSIER

 

ete-2012 2277

L3, 7c. Excellent repos après la première section qui secoue et qui picote "un peu" les doigts... Le final qui suit en fera tomber plus d'un si vous n'avez pas la chance d'être bien aiguillé par les ouvreurs comme ce fut génialement mon cas...photo Pierre BOISSIER

ete-2012 2286

Une belle ambiance déjà à L3. De nouveau un repos dans un bac hallucinogène qu'on parvient à atteindre après un mouvement bien dément sur inverses... Attention, arrive le finish...photo Pierre BOISSIER

 

ete-2012 2293

Finish finaud demandant lecture, pose de pieds correcte et un poil de détermination... d'où mes grimaces fétiches...photo Pierre BOISSIER

Partager cet article

Repost 0
Published by Guilhem
commenter cet article

commentaires

Dernières Lignes

Vous Cherchez Un Moniteur ??