Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 14:36
Sur les cimes de la Quartalade et les beaux sommets dénudés du Mont Lozère. A noter les beaux blocs...

Après les chutes de neige de ces derniers jours et les 40 à 50 cm de fraîche qui sont tombés sur nos sommets cévenols, toutes les stations de ski de fond demeurent ouvertes avec des hauteurs comprises entre 50 et 105 cm (!!!). C'est le moment de partir en rando nordique sur les hauts plateaux du Mont Lozère ou sur le Tanargue...

Les belles grandes étendues sauvages du Mont Lozère sous la neige.
Repost 0
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 10:05
Quel avenir pour la falaise des Oiseaux? Endieu? Coca beach? Mazet? Chaulet?

Il y a quelques semaines, l'ardechoclimber de service et moi-même appelions à la mobilisation et à la concertation autour de la conservation des belles falaises du sud ardèche. Le coup de gueule passé, voici le temps de l'action.

Les grimpeurs et équipeurs locaux sont invités à prendre part à la réunion de débat autour de la gestion de l'escalade sur la presqu'île de Casteljau qui se tiendra le lundi 11 février 2008 à partir de 18h30 au centre Le Bournot à Aubenas.

Le mouvement est lancé, engageons nous dans l'avenir de notre pratique avant que d'autres ne décident à notre place! La balle est dans notre camp.

Notre capacité à savoir se rassembler, à s'investir dans la gestion de notre activité et à être force de propositions auprès des institutions pourrait bien permettre de régler d'autres situations délicates...

Ci dessous, le CD FFME expose la situation plus en détails:

Amis grimpeurs,

Vous n’êtes certainement pas sans savoir que l’ouverture plus ou moins récente à la pratique de l’escalade de zones rocheuses non « autorisées » sur CASTELJAU est devenue un sujet sérieux, brûlant et très polémique. Quoi qu’il en soit et quelles que soient les légitimités que s’accordent les uns et les autres dans leurs pensées, ce différend risque bien de connaître une issue peu favorable à notre pratique dans les semaines qui viennent si nous ne réagissons pas.

Pourquoi ?
La création effective et complémentaire d’un ESPACE NATUREL SENSIBLE (ENS) et d’une zone NATURA 2000 sur Casteljau a entraîné de nouvelles dispositions pour la gestion des sites d’escalade inclus dans le périmètre couvert par ces 2 dispositifs, qui sont donc actuellement, soyons clairs, en vigueur!
Alors certes, l’information n’est pas nouvelle mais ce qui l’est, c’est l’échéance de mise en place d’un plan de gestion pour la fin du 1er semestre 2008.

Qui pilote le plan de gestion ?
De ce fait, la gestion de ce territoire a hérité d’une dimension supplémentaire. Désormais, toute la famille « grimpeur /équipeur/FFME/etc… » ne se retrouve plus seulement face à des propriétaires privées mais va devoir composer avec le conseil général de l’Ardèche qui pilote la procédure via sa cellule environnement. Il faut savoir que celui-ci a notamment un droit de préemption foncière ainsi que des crédits pour racheter les terrains. Concernant l’escalade, les anciennes propriétés du SDEA ont été intégralement transférées au CG ce qui implique qu’une grande partie des conventions FFME seront à renégocier... avec le service environnement du CG.
Ce qu’il aussi faut savoir, c’est que lors de la mise en application des 2 dispositifs, le CDFFME07 a dû « bagarré ferme » pour que soit reconnue sa légitimité en tant que rédacteur du plan de gestion. Cette position n’était en effet pas du tout acquise au départ car bien que le CDFFME soit l’organisme gestionnaire délégataire pour l’escalade dans le département, les enjeux dépassent la sphère escalade …Maintenant qu’elle l’est, l’échéance de la mise en place du plan de gestion se présente et voici venue l’heure pour la communauté grimpante de montrer qu’elle est capable de gérer son domaine et de défendre ses intérêts sans refouler les désormais incontournables questions environnementales.

Le CG a fixé l’échéance à la fin Juin 2008. Il est évident que les futures décisions du CG ne seront pas le fruit de décisions unilatérales mais bien l’aboutissement de réflexions menées auprès des différents acteurs, si tant est que ceux-ci s’organisent en leur sein pour faire entendre leur voix.

L’enjeu est là ; Nous, les grimpeurs, adopterons-nous une position sérieuse et constructive dans la réflexion ou bien continuerons-nous à verser dans la paranoïa au travers d’innombrables conversations improductives au pied des falaises interdites ou en évoquant les belles lignes déséquipées ?

En résumé :
Pour résumer la situation, et pour que tous ceux qui se sentent protagonistes dans l’histoire ou sensibilisés à la situation prennent bien la mesure des demandes du CG , il y a 2 possibilités :

1) Soit, le comité départemental FFME, après concertation avec les équipeurs et grimpeurs locaux PROPOSE au Conseil Général des mesures de gestion.

2) Soit, en l’absence de propositions de mesures de gestion de la part du CDFFME07 et de la communauté des grimpeurs, le Conseil Général DETERMINE lui-même la politique de gestion de sites concernés par l’ENS.


Alors, dans notre intérêt, rassemblons-nous et discutons des propositions que l’on pourrait faire au comité afin que celles-ci servent de fondement à l’évolution future de notre pratique sur Casteljau. Dans le cas contraire, d’autres, et pas forcément des grimpeurs, décideront pour nous

Pour cela, rendez-vous le 11 février 2008
à partir de 18h30 au centre Lebournot à Aubenas (salle 208)
pour débattre et construire l’avenir de l’escalade sur Casteljau.


Un représentant du service environnement du CG sera présent en 1ère partie pour donner le point de vue du CG ; un débat en interne y fera suite avec au bout, espérons-le, des propositions concrètes.


Montrons de la bonne volonté, d’autant que l’enjeu est de taille car notre comportement dans CETTE MICRO ZONE sera très regardé et de celui-ci, dépendra certainement notre « notoriété », notre « réputation » future et par ricochets, la position qui nous sera immanquablement attribuée ultérieurement lors du règlement de problèmes similaires situés AILLEURS DANS LE DEPARTEMENT.
Repost 0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 21:48
Ma cabane au Canada, 8a. 50m ...

Belle traversée et belle lumière du petit matin dans les gorges...
Repost 0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 19:57
Le cirque de Gens et les fameuses et redoutées falaises de Chauzon comme elles apparaissent aux grimpeurs quittant le parking pour rejoindre ce temple de la grimpe ...  de précision! 

Petit échantillon (non exhaustif!) de voies à faire:

A Léa 7a+, Coco 7c, Patate 7c, L'inspiration 6c, Tufs en stock 7a, Tomato ketchup 7b+, Cocagne 6b+,  Troquet 7b+, Exo6 6c, Crack boum hue 6a+, ...



Atypique de Chauzon, la petite grotte de Tomato ketchup 7b+ et de l'Echo des savannes 7b, 2 voies où les biceps sur patte pourront encore s'adonner au no foot... 

On ne vient pas à Chauzon pour la "perf". Ici, on grimpe. Et parfois, on tombe...
photo de Greg DEMOULIN

Repost 0
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 08:39
La gigantesque baume de la Rouvière et ses insolentes concrétions...sublime au lever du soleil... mais à ne toucher qu'avec les yeux... le Falco peregrinus local en a fait son mirador, poser sur sa branche de Genévrier de Phénicie, à l'affût de ses proies  sur lesquelles il n'hésite pas à fondre à plus de 300Km/heure...

Et voilà la photo mystère de cette 3ème manche du Bartas d’Or. Pas si facile, pas si compliqué : mais où se trouve cette baume bergerie ?




Repost 0
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 18:55
On reste dans les gorges de l'Ardèche pour cette deuxième manche...  très facile... puisque le lieu s'atteind sans même avoir à se frotter aux bartas... Les amateurs de grande voie notamment n'auront aucun mal à situer cette très belle barre très concrétionnée juste au dessus des flots...

Attention, la prochaine manche sera nettement plus corsée!

En bonus, une jolie vue sur le refuge estival des grimpeurs ardéchois, histoire de nous rappeler entre deux trombes d'eau, qu'il y a des saisons où l'on fuit le soleil...

La grotte des Branches dans son écrin de verdure typique des gorges: chêne vert, filaire et alaterne sur l'adret, remplacés par quelques chênes blancs épars à l'ubac qui laissent la place à une ripisylve de saules et peupliers blancs...
Repost 0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 10:37

Juste pour info, près d'un mètre de neige de l'Aigoual au Mézenc.
Toutes les stations de La Chavade, du Mas de La Barque, du Bleymard, de la Croix de bauzon, de Prat Peyrot et des Estables sont ouvertes!
Repost 0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 10:19
Seuls les vrais bartassaïres des gorges , les sangliotaures mi grimpeurs mi-sangliers, seront capables de dire où se trouve cette belle baume...


Voici la première manche du Trophée du Bartas d' Or. Le principe est simple: une photo d'un coin reculé de notre Ardèche... Aux amateurs de genêts scorpions et de chênes verts de me donner la localisation  précise de l'endroit...

C'est parti!

Repost 0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 09:49
Vue d'ensemble de la ligne magique de Max Havelaard contre Nescafé ABO 150m 8a+ max. A quelques pas (délicats!) du Pilier Ouest de 1973, voilà dans un tout autre style, sans aucun doute la grande voie la plus dure des gorges...


Un départ dans un océan de colonettes, à l'inclinaison encore bien raisonnable, puis rapidement,  l'escalade se fait plus physique avant une décontraction délicate sur genou. Puis c'est le crux sur verticales au coeur du bombé. Quelques mètres encore à résister jusqu'à un très bon repos avant le finish d'anthologie dans un mur gris très raide et rayé d'une échine, unique issue pour le grimpeur et  dont les vertèbres sont à arquer avec précision. Mouvements d'équilibre... et Un réta comme une cerise sur le gâteau dans cette belle baume aux lignes de fuite résolument gothiques. Ca, c'est la première longueur et ça vaut déjà 8a ou pas loin... Reste encore 4 longueurs du même tonneau entre le 7b+ et le 8a+ avant de rejoindre le belvédère... Bref, un beau projet!


"J'ai découvert le pilier d'Autrige en 98 en allant faire Félicity. Assez ébahi par ce grand mur truffé de colonettes, perdu dans un cadre sauvage exceptionnel, je me suis mis en tête d'équiper un itinéraire. Un an plus tard, du 18 au 27 décembre 99, je passais une bonne semaine à réaliser mon envie. Le nom n'a rien d'anodin; c'est une caisse de résonnance pour une démarche qui prône le commerce équitable. Merci à J. Kanapa, F. jabot, S. roux et au CD FFME 07 pour leur aide".
 
Thierry NIEF, ouvreur de Max Havelaard contre Nescafé.
Repost 0
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 12:07
Steph Peyre profite des derniers rayons de soleil dans Vibrations,7c+?,  une très belle ligne du secteur Gariboï de Chaulet.


Fichtre! Diantre!
Mais pourquoi Chaulet est-il passé de mode?
 Un petit tour au secteur Gariboï nous confirme la qualité des lignes, certes courtes et teigneuses, mais qui, par la variété des préhensions et les beaux mouvements qu'elles imposent, ne sont pas sans rappeler celles, toujours sous les feux de la rampe, du secteur Maëlstrom de Russan. Halte à la Gariboï 7b+ et Vibrations 7c+/8a (?) sont de ces itinéraires à parcourir sans hésitation! Vie d'artiste et Eva Luna n'ont pas l'air moches non plus d'ailleurs!


Vibrations? Mais pourquoi ce nom? Y aurait-il de l'air entre les points à en faire trembler les prétendants? S'y cacherait-il un pas d'équilibre délicat sur la lèvre d'un bombé gazeux? ...
Un indice: c'est à ce moment là précisément que l'on comprend l'énigme...
Repost 0

Dernières Lignes

Vous Cherchez Un Moniteur ??